Icon Check Horaires Twitter Envoyer Recherche Lecture Linkedin Téléphone Facebook Email Devis Fermer Logo Cerfrance Long Arrow Arrow Agence Mon compte Information
Toutes les actualités

23 novembre 2021 - Artisans du btp, Expert comptable & Conseil de gestion

Hausse des matières premières : conséquences sur les devis

stratégie-conseil-accompagnement-artisan-btp

Depuis fin 2020, la hausse des matières premières se généralise pour tous les produits phares des entreprises manufacturières ou de l’artisanat. Des hausses comme dans la filière bois qui peuvent atteindre jusqu’à 50 % ! Un casse-tête pour les entreprises d’assemblage ou de construction pour faire passer cette inflation dans les nouveaux devis.

Alors que la pandémie a mis à l’arrêt des pans entiers de l’économie et du commerce planétaire, les experts prévoyaient aussi un contexte déflationniste lié au ralentissement des activités. Or contre toute attente, la pandémie a désorganisé les approvisionnements, perturbant les échanges de matières premières, voire leur cycle de production. Ajoutons à cela la forte reprise de l’économie chinoise, toujours aussi consommatrice de biens à transformer comme de produits finis.

Les ruptures d’approvisionnement sont devenues légion, dans l’électronique par exemple avec les semi-conducteurs, ce qui met à l’arrêt certaines entreprises du secteur High-Tech. Les tensions sont observables aussi pour des produits beaucoup plus basiques, notamment dans le secteur de la construction où les stocks d’acier, bois d’œuvre et panneaux d’agglomérés ont fondu en quelques
mois. La demande des consommateurs pour les biens d’équipement ou le bricolage n’a pas faibli, alors que certaines usines ont été à l’arrêt plusieurs mois et peinent à rattraper le retard de production.

Les artisans et entreprises de la construction entre deux feux

En quelques mois, ces acteurs ont vu leur délai d’approvisionnement s’allonger, retardant les chantiers et déstabilisant leur organisation. Par ailleurs, la facture des travaux commandés a flambé, mettant à mal les devis signés par les clients depuis plusieurs mois. Un effet ciseau intenable pour certaines entreprises qui se retrouvent obligées de revoir à la hausse leurs devis. On imagine l’insatisfaction des clients qui subissent retard et augmentation des prix.

Les artisans et commerçants doivent faire preuve de pédagogie pour expliquer ces dysfonctionnements.

Une hausse durable des matières premières ?

La question majeure est de savoir si ces hausses sont durables et si la tension sur les matières premières va continuer.
Les experts sont divisés. Ce qui est certain, c’est que la demande ne va pas diminuer et que la reprise de l’économie post-Covid va inciter à la dépense, surtout que les classes moyennes et supérieures ont mis de côté des réserves (200 milliards d’euros d’épargne supplémentaire rien qu’en France). Mais la capacité productive des usines va se rétablir car la baisse de la production n’a pas détruit les usines. La machine à produire devrait se rétablir rapidement. Reste une inconnue : la raréfaction, déjà engagée avant la crise, de la disponibilité de certaines matières premières comme des métaux précieux utilisés dans l’électronique. L’adaptation au réchauffement climatique va aussi impacter les ressources en eau, en énergie et surtout les matières premières agricoles.

Pourtant, chaque crise génère des capacités de rebond. Les innovations pour compenser la raréfaction des ressources ou de certains produits finis vont s’accélérer. Chaque entrepreneur doit être attentif aux évolutions qui vont avoir lieu dans son secteur. Plus que jamais devant les incertitudes, un point de vigilance doit permettre de s’adapter aux nouvelles opportunités. Et il va y en avoir…

Quelques recommandations pour les devis à venir

  • Prévoyez une durée de validité du devis plus courte ou en relation avec la fluctuation des prix pratiqués par vos fournisseurs. Cette durée doit être écrite sur le devis.
  • Vous pouvez introduire une clause de révision des prix. Cela permet de faire fluctuer les prix en fonction d’indices. Il conviendra de préciser quel index est retenu, sa période de référence.
  • Attention à bien faire figurer les délais d’intervention.

Jacques Mathé, économiste

Article issu du magazine Cerfrance « Gérer pour Gagner » Août Septembre Octobre 2021 – Retrouvez l’intégralité du magazine dans votre espace client.